“Chaque instant est toute une vie”. Georges Moustaki

24 de Mayo de 2013 | Por | Categoría: Actualidad, Música

Por Jesús Manuel Pérez Sáez.080516 Poulou croquisGM 2008

Il est né il y a 79 ans; plus tard, le mythe est venu et aujourd’hui, le 23 mai 2013, la légende de Georges Moustaki voltige sur le Parnasse de la chanson française. Un voyageur infatigable, polyglotte, bohémien, peintre, poète, musicien, auteur, chanteur, avec des incursions dans le monde du cinéma, deux d’entre elles comme protagoniste et plus de 300 chansons, dont un bouquet de succès : Le Métèque, Ma liberté, Ma solitude, Milord, Joseph, La marche de Sacco et Vanzetti, Muertos de amor (duetto avec Ángela Molina) … Des chansons comme des déchirures de peau de son autobiographie. Sur le site officiel, les mots inflétrissables de sa chanson Où mènent ces routes devant moi, peuvent être lus : “Pour vivre ma vie en la rêvant, j´ai suivi le soleil et le vent sans jamais mettre une goutte d´eau dans mon vin, j´ai fait de chaque jour un festin”.photo dedic 2005
Qui est-ce qui allait me dire que j´aurais la chance de le contempler (en direct) dans l’un de ses concerts à Saint-Jacques-de-Compostelle. Un homme lumineux et clair, les cheveux blancs, la barbe blanche, la chemise blanche et l’âme blanche, plein d’un grand humanisme et d’une lutte pour vivre en paix et en liberté.
“Georges Moustaki nous a quittés : une immense tristesse. Un artiste engagé qui portait des valeurs humanistes, un grand poète », a réagi la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, sur Twitter.
La chanteuse et actrice Juliette Gréco a dit de Moustaki qu’il était « absolument exquis », « bien élevé », « raffiné » et « qui avait une douceur infinie et puis le talent ».
Quant à la chanteuse Mireille Mathieu, elle a décrit l’homme comme « l’un des plus grands ambassadeurs de la chanson française », dont les chansons sont « éternelles».
Il nous a laissé un grand legs (ses chansons, sa musique et sa manière de connaître la vie). Le métèque plus familial vivra toujours dans nos coeurs!

Etiquetas: , , ,


Deja un comentario